Le Laboratoire Servier

« C’est peut-être la Corée du Nord de l’industrie pharmaceutique » !
C’est en ces termes qu’un ancien salarié de Servier décrit son ex-employeur.

Malgré une réputation mise à mal par les différents scandales auxquels l’entreprise à fait face dont le très médiatique scandale du Médiator, le groupe pharmaceutique continue de vendre et de faire du bénéfice : 4,152 milliards de chiffre d’affaires en 2017 et un bénéfice de 291 millions d’euros.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le Laboratoire Servier.

 

Présentation de l’entreprise

Le Laboratoire Servier est une SARL (Société A Responsabilité Limitée) fondée en 1954 et présente dans 140 pays à travers le monde. 92% de la consommation de médicaments Servier est faite à l’international. Les parts du groupe sont détenus par une fondation, la Fondation Servier, qui est domiciliée aux Pays-Bas.
Elle compte 21400 salariés dont 3000 dans la recherche.

La recherche est un moteur important du groupe Servier. Il y dépense 25% de son chiffre d’affaire annuel et a développé 30 médicaments sur les 30 dernières années. C’est l’un des premiers partenaires privées de l’INSERM et un partenaire d’importance du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique)

Ses axes principaux de recherches sont les neurosciences (dépression, anxiété, schizophrénie, la cancérologie, les pathologies cardiovasculaires, les maladies métaboliques, la rhumatologie et la recherche d’amont.

 

Histoire de l’entreprise

 

Jacques Servier est né en 1922 et est mort en 2014.Résultat d’images pour jacques servier
Né de parents pharmaciens, il fait ses études à la faculté de Médecine de Paris.
Il créa le Laboratoire Servier en achetant avec 9 autres personnes, en 1954, une usine de fabrication de sirop à Orléans.
L’année suivante, le laboratoire lance ses deux premiers médicaments, un antihypertenseur et un antidiabétique.
En 1974, l’entreprise lance le Médiator, un médicament antidiabétique à base de benfluorex, qui sera à l’origine d’un scandale pour Servier.
En 1989, Servier compte 100 personnes dans son département de Recherche et Développement (R&D).
En 2007, le Coversyl ,un antihypertenseur, est l’un des médicament les plus vendus en France.
En 2009, Servier fait face au scandale du Médiator.

Aujourd'hui, Servier est le deuxième groupe pharmaceutique français et il est le plus grand contributeur à l'exédent
commercial français dans la pharmacie et chimie fine.

 

D’autres informations

Résultat d’images pour  servier

Mais Servier, c’est aussi des scandales très médiatiques comme en France en 2009 avec le Médiator ou aux Etats-Unis en 1997 avec le Redux.

C’est aussi une discrimination à l’embauche et des enquêtes sur les candidats pour connaître leurs orientations politiques ou sexuelles.

Enfin, Servier, c’est aussi une construction de multiples structures juridiques afin de diminuer le montant de l’impôt sur les sociétés que l’entreprise doit à l’Etat. D’ailleurs, les parts du groupe sont détenus par une fondation basée aux Pays-Bas, où la politique fiscale est plus avantageuse qu’en France.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire