Première Guerre Carliste

La Première Guerre Carliste est une guerre civile ayant lieu en Espagne au milieu du XIXe siècle. Elle a comme origine une querelle de succession qui divise la noblesse conservatrice et les libéraux.

 

I- L’origine de la Première guerre carliste.Marie christine et isabelle II

L’origine de la première guerre carliste, c’est la mort, en 1833, du roi d’Espagne Ferdinand VII. Il devint roi en mars 1808 après avoir détrôné son père mais sera détrôné à son tour et fait prisonnier en mai 1808 (2 mois plus tard) par Napoléon Ier. Reconnu par les espagnols comme le seul roi légitime, il revient sur le trône en décembre 1813 après la retraite des armées napoléoniennes. Adulé au début de son second règne (il est même surnommé Le Désiré), il se fait bientôt détester en adoptant une politique visant à rétablir l’absolutisme en Espagne. Cette politique se radoucit à la suite de son 4e mariage avec la reine Marie Christine, plus libérale. Ce changement de politique mécontente une partie de la noblesse, qui appréciait le retour à l’absolutisme. Elle se rapproche donc de Charles de Bourbon, le frère de Ferdinand et successeur au trône. Mais le roi choisit Isabelle, sa fille de 3 ans qu’il a eut avec Marie Christine, comme héritière en abolissant la loi salique, une loi qui interdisait aux filles l'accession au trône.

La mort de Ferdinand VII en 1833 et le couronnement d’Isabelle II divise le pays entre la noblesse conservatrice qui prend le parti de Charles de Bourbon et les libéraux qui soutiennent la reine Isabelle II de 3 ans et la reine régente Marie Christine (photo ci-contre).
La guerre éclate donc entre les Isabellistes (partisans d’Isabelle) et les Carlistes (partisans de Charles de Bourbon).

 

II- Le début de la guerre civileBataille premiere guerre carliste

Les conséquences ont un impact majeur dans le nord du pays. En effet, les provinces basques et la Navarre soutiennent les carlistes. Les carlistes souhaitent en effet une certaine autonomie des régions espagnoles (ce qui convient bien aux régions du Nord) tandis que les libéraux Isabellistes sont pour un état unifié et centralisé.
Les carlistes commencent le conflit par remporter plusieurs victoires dans le nord mais ils n’arrivent pas à percer la ligne de défense du gouvernement qui passe par Bilbao, Vittoria et la vallée de l’Ebre.
Les deux armées sont de force égale et n’arrive pas à prendre l’avantage sur l’autre. C’est alors que la balance va pencher en faveur des partisans d’Isabelle avec l’intervention de plusieurs acteurs étrangers.

III- Les interventions étrangères et la fin de la guerre

Devant l’instabilité espagnole et portugaise, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne et le Portugal s’allient par le Traité de la Quadruple-Alliance en 1834. L’objectif de l’alliance est d’expulser Charles de Bourbon (qui conteste la couronne espagnole) et Miguel Ier (qui a détrôné sa nièce Marie II pour devenir roi du Portugal en 1828). Le présent article ne parlera que de l’intervention en Espagne de la Quadruple-Alliance. On a donc la France, le Royaume-Uni, les Isabellistes et les forces de Pierre Ier du Brésil (qui aide Marie II à reprendre son trône) contre les carlistes et les forces de Miguel Ier.
Le Royaume-Uni envoie une armée de volontaire tandis que la France envoie La Légion Etrangère qui arrivera en aout 1835.
Les interventions étrangères donnent l’avantage aux Isabellistes qui finissent par gagner la guerre. Les carlistes reconnaissent leur défaite en 1839 par la convention de Vergara.
 

 

Malgré leur défaite, le mouvement carliste va rester vivace dura tout le XIXe siècle grâce au soutien des paysans du nord du pays et des curés. En effet, Isabelle II adoptera une politique autoritaire peu respectueuse des libertés locales, de la coutume des régions et de la religion populaire.
Cela donnera d’autres guerres carlistes qui secoueront l’Espagne pendant ce siècle.

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire