Charge de reichshoffen

La charge de Reichshoffen

Des charges épiques, l’histoire militaire n’en manque clairement pas et on en trouve beaucoup dans l’histoire de France, comme on avait pu le voir avec la charge des 12 000 à Eylau.

Dans la guerre désastreuse pour la France que fut la Guerre franco-prussienne de 1870-71, il existe de petits moments de gloire pour les français.
On peut ainsi mentionner Bazeilles ou encore la charge de Reichshoffen.

Les armées françaises et prussiennes se rencontrent un peu par hasard le 6 août 1870.
Ils engagent le combat pour ce qui deviendra la bataille de Froeschwiller-Woert (qui est une succession de petits affrontements plus qu’une vraie bataille).

Alors que les armées étaient de force égale (45 000 de chaque côté), le commandant français, le maréchal Mac Mahon est informé que de plus en plus de prussiens renforcent l’armée adverse et les français se retrouvent vite contre 90 000 prussiens et sont défaits

C’est alors que les cuirassiers français se lancent dans une charge puissante pour donner du temps aux français pour se replier en bon ordre.
Les cavaliers obtiennent de bons résultats et dégagent avec force plusieurs villages contrôlés par les prussiens.
Mais les tireurs embusqués, les ruelles étroites et les tirs à bout portant des prussiens infligent énormément de pertes.

A la fin de la bataille, il ne reste que 67 cuirassiers sur toute la cavalerie française engagée dans la bataille.

Cette charge fut utilisée par la suite pour exalter la passion et le patriotisme français après la défaite de 1871 et meme la Prusse éprouvera une admiration et un profond respect pour la cavalerie française.

Néanmoins, cette charge marque un tournant dans l’emploi de la cavalerie lourde en France.
La cadence de tir toujours plus grande des fusils et la puissance de l’artillerie transformant chaque charge en carnage.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.