Madeleine

La madeleine de Proust

Malgré ce nom fort appétissant, la madeleine de Proust n’est pas une spécialité culinaire régionale.
C’est plutôt une expression provenant d’un passage du premier tome « Du côté de chez Swan » du roman « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust.

Une madeleine de Proust est un phénomène déclencheur (bruit, odeur, goût, objet) qui donne une impression de réminiscence. C’est-à-dire que ce phénomène vous fait revenir en mémoire un souvenir sans que vous ne l’ayez voulu.

Dans le livre de Marcel Proust, le personnage se souvient d’un moment de sa jeunesse en trempant une madeleine dans une tasse de thé. Le goût du gâteau et l’odeur environnante permettent à ce souvenir d’émerger à la surface sans que cela ne soit volontaire.

Cette mémoire involontaire est d’ailleurs, en général, plus fidèle à la réalité que la mémoire volontaire (se remémorer de soi-même sans aide extérieure d’un évènement) qui a tendance à transformer la perception du passé.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !