Omaha beauch robert capa

Les photos perdues de Robert Capa

« Pour un correspondant de guerre, louper un débarquement, c’est comme refuser un rendez-vous avec Lana Turner »

Cette citation est du célèbre photographe de guerre et de mode Robert Capa.
Il n’est donc pas étonnant de le retrouver parmi les vagues d’assaut sur la plage d’Omaha Beach le 06 juin 1944.

Au milieu du chaos, de la mort, des balles et des obus, il prend 119 photos des combats puis repart de la plage à bord d’un navire transportant les blessés.
Il transmet alors les photos à l’armée qui les font parvenir dans les bureaux de Life, le magazine qui emploie Capa.

Lors du développement des photos dans le laboratoire, un laborantin inexpérimenté aurait fermé la porte du four de séchage des pellicules ce qui brûla alors une partie des clichés.
Seules 11 photos restèrent et seront publiées dans la presse.

Elles restent aujourd’hui encore les meilleurs témoignages visuels d’époque sur ce qui s’est passé sur place.

Cette version resta la seule évoquée jusqu’en 2014, année où un critique photo remis en cause la version officielle.
Selon lui, Capa n’aurait pris que 11 clichés sur la plage (les 11 que l’on ait à notre disposition aujourd’hui) puis serait reparti après seulement 30 minutes au front (contre 1h30 dans sa version) en raison de la peur qu’il ressentait face au carnage qui se passait sous ses yeux (peur que Robert Capa reconnu dans son autobiographie en 1947).

Le débat sur l’existence des 108 autres photos est encore vif et ne sera probablement jamais résolu.

 

Pour en savoir plus sur cette nouvelle version :

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.