Naufrage de l empress of ireland

Le naufrage oublié de l'Empress of Ireland

culturalis Par Le 21/05/2021

Tous les grands naufrages ou catastrophes maritimes n’ont pas la célébrité que le Titanic.
Certains sont presque totalement passés sous silence alors qu’ils étaient tout aussi meurtriers : c’est le cas de l’Empress of Ireland.

Mis en service en 1906, le paquebot de luxe est le navire emblématique de la Canadian Pacific Steamship Company. Il assure la liaison entre la ville de Québec et Liverpool.

Le bateau part pour sa 182e traversée quand il part du port de Québec ce 28 mai 1914 vers 16h30.

Alors qu’il vogue tranquillement sur le Saint-Laurent, le capitaine aperçoit à environ 12 kilomètres le Storstad, un charbonnier norvégien chargé à plein qui se dirige vers Montréal.

Les deux navires ont le temps de s’éviter mais soudain, un épais brouillard tombe sur le fleuve. C’est un phénomène assez fréquent en raison de la température glaciale de l’eau (entre 0 et 4 degrés). Mais cette nuit là, le brouillard causera une tragédie.

Quand l’Empress of Ireland aperçoit à nouveau le charbonnier, il est trop tard. Le bateau norvégien heurte le paquebot par tribord entre les deux cheminées.
La brèche se remplit très vite d’eau et le navire coule en 14 minutes.

Sur 1 477 personnes à bord (420 membres d’équipage et 1 057 passages), 1 012 personnes perdent la vie dans les eaux glacées du fleuve (172 membres d’équipage et 840 passagers).

L’absence de passagers célèbres à bord et le déclenchement de la Première Guerre Mondiale peu après font que le naufrage est peu commenté dans la presse.

L’épave est peu à peu oubliée jusqu’à sa redécouverte en 1964.

En 1999, elle est classée comme « bien historique et archéologique ».
Les plongées à cet endroit sont nombreuses pour les personnes souhaitant découvrir le lieu mais il est formellement interdit de prélever des objets.

  • 6 votes. Moyenne 4.4 sur 5.