Baron rouge

Pourquoi le baron von Richthofen était-il rouge?

Manfred von Richthofen était un vrai baron prussien du début du XXe siècle.
D’abord engagé, au début de la Première Guerre Mondiale, dans un régiment de cavalerie, il se tourne assez vite vers l’aviation.
Après des débuts assez laborieux, il va rapidement devenir un aviateur hors pair qui enchaîne les victoires aériennes.
Son avion rouge apparaissant dans le ciel suffisait pour booster le moral des troupes allemandes au sol et à effrayer les aviateurs adverses.

Mais pourquoi troquer les coloris classiques de camouflage des avions de l’époque pour un rouge bien visible et donc plus dangereux pour le pilote ?

La tactique de von Richthofen reposait entièrement sur cette couleur particulièrement visible.
En plus de se faire identifier par ses adversaires, et donc de bénéficier d’un ascendant psychologique non négligeable, cela permettait de tendre des embuscades. Comme l’escadrille ennemie se concentrait sur l’avion visible, l’escadrille allemande du baron pouvait sortir des nuages où elle était cachée puis fondre sur l’ennemi.
Son titre de noblesse et la couleur de son avion le feront d’ailleurs rentrer dans l’histoire et la légende sous le nom de « Baron Rouge ».

Mais contrairement à une idée assez répandue, ce n’était pas si rare qu’un avion (ou même un navire) adopte, pour se distinguer, une couleur plus voyante, notamment le rouge, ou ajoute des motifs sur sa coque ou son fuselage tels que des os ou des crânes.
Ces attributs permettent de montrer un certain esprit combattif et sanguinaire à l’adversaire dans le but de l’impressionner.

On voit apparaitre ce type de symboles dans la marine, notamment lors de la bataille navale du 13 prairial an 2 (28 mai-1er juin 1794).
Pour l’aviation, le premier chasseur ayant adopté la couleur rouge sur son enfin n’est pas allemand mais français.
En effet, alors que les poilus se terrent dans les tranchées et rampent dans la boue de Verdun, un avion rouge patrouille le ciel. Cet aéroplane, c’est le Nieuport 11 de Jean Navarre (12 victoires homologuées et 15 non homologuées) qui attaque tout avion apparaissant dans son champ de vision si bien qu’il sera surnommé « La sentinelle de Verdun ». Tout comme le Baron Rouge (qui prendra cette couleur à partir du 23 janvier 1917), il inspire la confiance aux troupes au sol et les motive au combat.

Différents avions de l’escadrille de von Richthofen se couvrent également de couleurs chatoyantes et de symboles.

Et cette « mode » prend tellement d’importance qu’ à la fin de la guerre, la plupart des avions sortants des usines allemandes et austro-hongroises sont déjà colorés et ont des motifs sur le fuselage, phénomène que l’on retrouve encore aujourd’hui sur les avions ou les hélicoptères.

Et si le baron von Richthofen est imaginé comme le seul possédant cette couleur, c’est parce qu’il est l’unique pilote à être passé à la postérité pour la couleur de son avion (mais aussi bien sûr pour ses 80 victoires aériennes).

5 votes. Moyenne 4.60 sur 5.