Sam l insubmersible

Sam, le triple survivant

culturalis Par Le 17/04/2022

Les guerres sont une succession de petits moments de gloire et de grandes tragédies.
Mais au milieu des carnages et des horreurs des conflits, il y a parfois de jolies histoires qui méritent qu’on se souviennent d’elles.
Et ici, nous allons parler de l’histoire de Sam l’insubmersible.

Contrairement aux habituelles histoires parlant de guerre, celui-ci ne parlera d’humain.
Parce que Sam, né Oskar, est un chat appartenant à l’origine à un marin du Bismarck.
Le Bismarck était un cuirassé allemand, fleuron de la Kriegsmarine (la marine du IIIe Reich) et un symbole évident de la remilitarisation et du redressement économique du pays.
Il était donc une cible de choix pour la Royal Navy.

Caché pour éviter la destruction, il part finalement en mission pour l’Opération Rheinübung le 18 mai 1941 pour perturber les convois alliés dans l’Atlantique.
Après avoir coulé le célébrissime HMS Hood, il est ralenti par une torpille lancé par un avion puis coulé le 27 mai 1941.

En raison de la présence de sous-marins dans la zone de son naufrage, les navires britanniques ne purent repêcher tous les marins.
Seuls 114 sur les 2200 hommes d’équipages furent sauvés.
Et c’est ainsi qu’Oskar fut retrouvé sur une planche au milieu de l’océan et recueilli par l’HMS Cossack, un destroyer.
Et le chat, renommé Oscar par les anglais, recommença une nouvelle vie à bord d’un des navires de la couronne britannique.

A savoir tout de même que la présence d’un chat à bord d’un navire de combat n’est pas rare. En effet, en plus d’apporter un évident soutien moral aux marins, le félin joue un rôle anti-parasitaire indéniable.

Oscar passa ainsi plusieurs mois à bord du HMS Cossack qui fit de l’escorte de convois en Méditerranée et dans l’Atlantique. Mais la route du navire s’arrêta brutalement le 24 octobre 1941 lorsqu’il fut touché par une torpille d’un sous-marin allemand, le U-563.
Le tiers avant du navire est pulvérisé en même temps que 159 hommes. Mais Oscar survécut.
Il est secourut avec les marins restants par le HMS Legion qui les déposa à Gibraltar.

Mais le chat, renommé une nouvelle fois en Sam l’insubmersible, ne resta pas longtemps sur le rocher anglais.

Il rembarque très vite sur le porte-avion britannique HMS Ark Royal. Porte-avion qui avait d’ailleurs permit de stopper et de couler le Bismarck quelques mois plus tôt.
Mais cette 3e affectation de Sam fut de courte durée.
Le 14 novembre 1941, le U 81 torpille l’Ark Royal. 1 personne perd la vie lors du naufrage mais Sam survit à sa 3e perte de navire en moins d’un an.

Une fois rentré à Gibraltar, il est prit en charge par le gouverneur anglais de l’enclave puis est envoyé au Royaume Uni à la Maison des marins de Belfast.
Sam y passera alors le reste de sa vie avant de s’éteindre en 1955.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !