La marche des grenadiers : origine d'une chanson militaire

La marche des grenadiers britanniques

C’est une musique très connue aujourd’hui grâce à sa présence dans plusieurs cérémonies mais aussi dans de nombreux films (Joyeux Noel de Mr Bean, Pirates des Caraïbes : la malédiction du BlackPearl ou The Patriot pour ne citer que les plus connus).

Vous connaissez la musique …
Mais connaissez-vous la chanson ?

Parce que oui, il y a des paroles attachées à cette mélodie

 

I - Origine de la musiqueDrapeau uk

La musique trouve son origine dans un recueil de chansons écrit par John Playford (1623-1686), un maitre de danse et libraire anglais, au XVIIe siècle.

La première version de la chanson officielle date de 1706 et la première version imprimée date, elle, de 1750.

La chanson que l’on connait aujourd’hui est la première version de 1706.

En effet, la chanson fait référence au lancer de grenades à main, une pratique dangereuse pour les hommes et interdite après la guerre de Succession d’Espagne (1702-1713).

La chanson est encore utilisée aujourd’hui comme musique réglementaire de marche de plusieurs régiments britanniques et elle est jouée lors du Trooping the Colour, un rassemblement militaire qui fête l’anniversaire du roi ou de la reine du Royaume-Uni.

 

II - La chansonGrenadier britannique

La chanson se compose de 5 complets, tous chantés sur quasiment la même base mélodique, à l’exception du dernier.

Les 5 couplets sont rarement tous chantés dans la même interprétation.
La version la plus représentée (et que vous pouvez écouter ci-dessous) utilise ainsi seulement les strophes 1,3 et 5.

 

 

 

 

 

Paroles en anglais                                                                                                              Traduction française

Some talk of Alexander, and some of Hercules
Of Hector and Lysander, and such great names as these.
But of all the world's great heroes, there's none that can compare.
With a tow, row, row, row, row, row, to the British Grenadiers.

Those heroes of antiquity ne'er saw a cannon ball,
Or knew the force of powder to slay their foes withal.
But our brave boys do know it, and banish all their fears,
Sing tow, row, row, row, row, row, for the British Grenadiers.

Whene'er we are commanded to storm the palisades,
Our leaders march with fusees, and we with hand grenades.
We throw them from the glacis, about the enemies' ears.
Sing tow, row, row, row, row, row, the British Grenadiers.

And when the siege is over, we to the town repair.
The townsmen cry, "Hurrah, boys, here comes a Grenadier!
Here come the Grenadiers, my boys, who know no doubts or fears!
Then sing tow, row, row, row, row, row, the British Grenadiers.

Then let us fill a bumper, and drink a health to those
Who carry caps and pouches, and wear the loupèd clothes.
May they and their commanders live happy all their years.
With a tow, row, row, row, row, row, for the British Grenadiers."

Certains parlent d'Alexandre, et certains d'Hercule
D'Hector et Lysandre, et de grands noms tels que ceux-ci.
Mais de tous les grands héros du monde, il n'y a rien qui puisse se comparer.
Avec une rangée, rangée, rangée de grenadiers britanniques.

Ces héros de l'antiquité n'ont jamais vu un boulet de canon,
Ou connu la puissance de la poudre pour tuer leurs ennemis.
Mais nos braves hommes le savent et chassent toutes leurs craintes,
Dansant une rangée, rangée, rangée de grenadiers britanniques.

Même s'il nous est ordonné de prendre d'assaut les palissades,
Nos chefs marchent avec des fusils et nous avec des grenades à main.
Nous les lançons du glacis vers les oreilles de l'ennemi.
Dansant une rangée, rangée, rangée de grenadiers britanniques.

Et quand le siège est terminé, nous nous rendons en ville.
Les habitants criaient : «Hourra, les garçons, voici un grenadier!
Voici venir les Grenadiers, mes garçons, qui ne connaissent pas le doute ou les craintes!
Puis chante une rangée, rangée, rangée de grenadiers britanniques.

Ensuite, laissez-nous remplir un gobelet et boire à la santé de ceux
Qui portent coiffures et sacs, et portent les vêtements "loupèd".
Puissent-ils et leurs commandants vivre heureux toutes leurs années.
Avec une rangée, rangée, rangée de grenadiers britanniques. ».

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire