Les merveilles du monde antique Partie 1

Ayant presque toutes disparues, ces merveilles, érigées entre -2650 et le début du IIIe siècle après Jésus Christ, montrent toute l’étendue du talent des artistes et bâtisseurs de l’Antiquité.

 

Pyramide de KhéopsPyramide kheops

Unique merveille du monde antique encore existante, la Pyramide de Khéops est la plus grandes des pyramides égyptiennes de Gizeh et est la consécration et l’aboutissement de toutes les techniques de construction de pyramide des égyptiens.

Ayant une base carrée de 230.5 mètres de côté, elle fait 146.58 mètres de haut ce qui en fait le monument le plus haut du monde jusqu’à la construction de la cathédrale de Lincoln en 1311.

Edifiée en -2650 sous la IVe dynastie, elle est au centre du complexe funéraire du pharaon Khéops.

 

Jardins suspendus de BabyloneJardin babylone

Edifice antique apparaissant dans les écrits de nombreux auteurs grecs et romains, ils auraient été construits par le célèbre roi babylonien Nabuchodonosor II pour sa femme afin de lui rappeler les montagnes et les forêts de son pays natal (ce que l’on ne ferait pas par amour …).

L’existence de ces jardins est vigoureusement débattue par les historiens au vu des différentes fouilles archéologiques puisque certains estiment qu’ils puissent se trouver dans une autre ville que Babylone ou qu’ils n’aient tout simplement pas existés et n’étaient qu’une invention des auteurs antiques créé à partir des jardins royaux, qui eux existent bel et bien.

Cependant, si les jardins existaient, les descriptions que l’on en a sont prodigieuses.
Des arbres plantés en hauteur et dont les racines forment un toit pour les visiteurs, des jardins en terrasse sur plusieurs niveaux remplis de plantes plus exotiques les unes que les autres et un système d’irrigation utilisant la vie d’Archimède.

 

La Statue de ZeusStatue zeus olympie

La statue chryséléphantine de Zeus à Olympie, pour son nom complet, était une statue réalisée par l’artiste athénien Phidias.

Statue en or (chrysos en grec) et en ivoire (éléphantinos en grec), donc chryséléphantine, représentant le roi des Dieux grecs, elle était installée sur un immense trône dans le temple du dieu à Olympie.

La statue fut ensuite envoyée à Constantinople où elle disparut dans un incendie en 461.
Cette œuvre était renommée dans toute la Grèce Antique et les gens venaient de très loin pour l’admirer et rendre hommage à Zeus.

 

Voir la partie 2

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire