Les merveilles du monde antique Partie 2

Ayant presque toutes disparues, ces merveilles, érigées entre -2650 et le début du IIIe siècle après Jésus Christ, montrent toute l’étendue du talent des artistes et bâtisseurs de l’Antiquité.

 

Le Mausolée d’Halicarnasse

Le Mausolée d’Halicarnasse, construit de -353 à -350, est le tombeau de Mausole, un souverain perse de Carie (une province d’Asie mineure dépendant de l’Empire Perse).Mausolee halicarnasse
Mausole prit le contrôle d’une grande partie de l’Anatolie, embellit sa capitale Halicarnasse et construisit de nombreux monuments et temples.

A sa mort en -353, on décida de lui bâtir un immense tombeau construit par les meilleurs artistes de l’époque. Le bâtiment en marbre, haut de 45 mètres, était tellement admiré que depuis, on appelle mausolée tout tombeau de grande dimension.

Il resta en état jusqu’au XIIe siècle puis, faute d’entretien, tomba en ruine. Ses pierres furent utilisées pour bâtir des maisons, un château puis pour fortifier la ville.

Il fut redécouvert en 1857 par thomas Newton et les ruines sont visibles à Bodrum en Turquie. Certaines statues et morceaux du mausolée sont réparties à travers les différents musées du monde comme le British Museum

 

Le Temple d’Artémis

Le Temple d’Artémis à Ephese est un des plus grands sanctuaires religieux dédié à la déesse grecque de la chasse et de la nature.Temple artemis

Construit en -560 et financé par le roi Crésus (celui du proverbe), ses dimensions sont colossales pour l’époque : 137 mètres de long et 72 mètres de large.

Il disparait en -356 à la suite d’un incendie volontaire perpétré par Erostrate, un grec qui voulait devenir célèbre en détruisant le temple. La légende dit que la déesse ne put sauver son temple puisqu’elle était au berceau d’Alexandre le Grand ce jour-là.

Il fut à nouveau reconstruit en plus petit puis fut encore incendié et détruit par les Goths en 263.

Ce bâtiment, en plus de sa fonction religieuse, est considéré comme une des premières banque au monde.

 

Le Colosse de RhodesColosse rhodes

Immense statue représentant Hélios, le dieu grec du Soleil, le Colosse de Rhodes se dressait à l’entrée du port de la ville de Rhodes (sur l’île qui porte le même nom).

Construite en souvenir de la défense de la ville en -304, cette statue du dieu protecteur de la ville fait plus de 30 mètres de haut.
Fait d’une structure de bois et de plaques de bronze, la construction fut longue et ne s’acheva qu’en -292. En effet, la fonderie de l’île ne suffisait pas et d’énormes quantités de bronze furent importées.

Il fut cassé au niveau des genoux en -227 par un tremblement de terre et resta là jusqu’en 654 quand une expédition arabe prit les restes pour les vendre à un marchand ensuite.

 

Le Phare d’AlexandriePhare alexandrie

Merveille du monde antique la plus récente (sa construction début entre -299 et -289 et dure 15 ans), le phare d’Alexandrie était un bâtiment ayant servi de guide aux marins voulant entrer dans le port pendant près de 17 siècles.

Bâti sur l’île de Pharos par Ptolémée Ier puis Ptolémée II, il était fait de calcaire et de marbre blanc.

Il fut affaibli et fragilisé par de nombreux tremblements de terre entre le IVe et la XIVe siècle et il disparut quasi totalement en 1303 avec une autre secousse.
Le fort Qaitbay est surement construit là où le phare était construit à l’époque.

 

Voir la partie 1

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire