Le comté d'Edesse

Premier Etat Latin d’Orient, le comté d’Edesse fut également le premier à disparaitre. Il fut créé aux ambitions de Baudouin de Boulogne et à la réflexion qu’il fallait que les croisés tiennent plus que Jérusalem s’ils voulaient la conserver.

 

I - La création du comté d’Edesse

Possession byzantine jusqu’en 1077, Edesse est ensuite prise par les arméniens qui prirent un territoire allant d’Antioche à Edesse.Blason edesse
Gênant pour les turcs, le territoire fut en grande partie conquit et Edesse capturée en 1087.

En 1095, un arménien reprend la ville et résiste aux turcs. Mais il est obligé de faire appel aux croisés.

Baudoin de Boulogne répond à l’appel de Thoros, le chef de la ville, avec quelques chevaliers. Les croisés prennent Ravendel et Turbessel puis sont accueillis en héros à Edesse.

Baudouin se fait désigner comme héritier de Thoros, qui trouvera la mort peu après dans une émeute.

Baudouin obtient donc le contrôle d’Edesse et fonde le comté d’Edesse, le premier Etat Latin d’Orient qui se limite pour le moment à Edesse, Ravendel et Turbessel.

 

II - Histoire du comté d’EdesseEdesse

Le comté étant entouré des territoires turcs, Baudouin va devoir agir vite. Il commence par épouser une noble arménienne et à agrandir son territoire au détriment des turcs.

Mais, à la mort de son frère Godefroy de Bouillon et roi de Jérusalem en 1100, il part prendre la couronne de Jérusalem et laisse le comté à son cousin Baudouin du Bourg qui deviendra Baudouin II.

Il poursuivra l’œuvre de son cousin en épousant une noble arménienne puis agrandit le comté. Malatya rejoint le territoire en 1104.

Cette même année, le comté d’Edesse et la principauté d’Antioche tente une opération pour ouvrir le chemin vers Mossoul et Bagdad. Mais les querelles franques font que les musulmans ont le temps de se préparer et battent les francs devant Harran.
Baudouin II est capturé et Tancrède puis Roger de Salerne qui en profitent pour écraser les habitants d’impôts.

Après avoir été libéré en 1108, Baudouin II revient à Edesse énervé du manque d’empressement de ses collègues francs à le libérer. Il s’allie donc à l’atabeg de Mossoul et envahit la principauté d’Antioche. Il est repoussé et signe une trêve.

En 1110, le nouvel atabeg de Mossoul attaque et assiège Edesse.
Il ravage les terres autour de la ville jusqu’à l’intervention du roi Baudouin Ier de Jérusalem (Baudouin de Boulogne) qui repousse les turcs en 1110 puis à nouveau en 1112.

Jusqu’en 1118, Baudouin II se battra contre les turcs et les arméniens pour protéger ses terres.

En 1118, il négocie avec les barons et se fait couronner roi de Jérusalem sous le nom de Baudouin II le 14 avril 1118.

Il désigne Josselin Ier de Courtenay en aout 1119.
Il est capturé en 1122 par l’atabeg d’Alep avec le roi de Jérusalem Baudouin II. Libéré par des arméniens fidèles, il revient ravager les alentours d’Alep.

D’autres opérations lui permettent d’agrandir son comté.

Mais il est grièvement blessé lors d’un siège.
Apprenant une invasion turque de ses terres, il envoie son fils la repousser.

 

III - Fin et disparition du comté d’EdesseComte d edesse

Et c’est à partir de ce moment que le comté va commencer sa descente.

Le fils, le futur Josselin II, refuse d’y aller obligeant Josselin Ier à y aller, ce qui lui coutera la vie puisqu’il mourra de l’aggravation de ses blessures.

Josselin II devient alors comte d’Edesse en 1131 mais il n’a pas le niveau.
Il se coupe de ses alliés (royaume de Jérusalem et principauté d’Antioche) et agace ses voisins.

Quand Zengi, le gouverneur d’Alep, envahit ses terres en 1144, personne ne vient l’aider.

Edesse est prise le 23 décembre 1144.
La ville sera reprise le 27 octobre 1146 après l’assassinat de Zengi mais Nur ad-Dîn (mentor de Saladin) la reprend le 2 novembre.

La prise d’Edesse entraine le déclenchement de la Deuxième Croisade qui fournit un faible répit au reste du comté mais Josselin II est capturé en mai 1150 puis meurt à Alep en 1159.

Sa femme Béatrice tente de défendre les maigres restes puis finit par vendre les terres aux byzantins en août 1150.
Ceux-ci ne pourront les défendre et elles seront prises par Nur ad-Dîn en juillet 1151.

C’est la fin du comté d’Edesse.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire