La bataille de Zenta 1697

Pire défaite de l’Empire Ottoman et première victoire d’une longue série pour Eugène de Savoie, la bataille de Zenta permet à l’Autriche de mettre fin à la domination turque en Hongrie.

 

I - ContexteEugene de savoie

Après la défaite ottomane lors du siège de Vienne en 1683, les Habsbourg reprennent l’offensive et récupérèrent du territoire allant même jusqu’à réoccuper Belgrade en 1688.
Mais la guerre face à la France les pousse à dégarnir ce front permettant aux ottomans, qui ont réorganisé leur armée, de reprendre Belgrade dès 1690.

Après quelques années sans mouvements sur le front, les Habsbourg reprennent l’initiative avec la fin de la guerre contre la France et Eugène de Savoie (à droite) est mit à la tête des armées de ce front le 05 juillet 1697.
C’est son premier commandement indépendant.

Apprenant que l’armée ottomane et son sultan sont à Belgrade, Eugène rassemble ses forces et se dirige vers lui.
En août, il propose aux ottomans de livrer bataille près de Petrovaradin mais ceux-ci refusent le combat et vont vers la forteresse de Szeged pour l’assiéger.

 

II - La bataille de Zenta

Quand les impériaux capturent un des commandants de l’armée ottomane, Djafer Pacha, ceux-ci abandonnent l’idée d’assiéger Szeged et se dirigent vers leurs quartiers d’hiver à Timisoara.Bataille de zenta

Le 11 septembre 1697, ils décident de traverser la rivière Tisza non loin du village de Zenta.
Averti de ce mouvement, Eugène les prend par surprise.

Eugène de Savoie dispose des 70 000 hommes du front oriental.
Cependant, n’ayant à son départ en campagne, que la moitié de ses effectifs disponible, il fut renforcé par des troupes hongroises et serbes.
A Zenta, il peut ainsi aligner 34 000 fantassins, 16 000 cavaliers et 60 canons.

En face, les ottomans avoisinent les 80 000 hommes avec à leur tête le sultan Mustafa II.

Après un intense bombardement des positions ottomanes, les dragons impériaux mettent pied à terre et avancent vers les tranchées érigées autour du camp tout en échangeant les premiers coup de feu.
Prit par surprise, les ottomans se pressent sur le pont où l’artillerie fait un massacre en pilonnant la zone.

Ensuite, le centre et le côté droit de l’armée impériale passent à l’attaque.
Le côté droit percent le flanc gauche adverse et arrive jusqu’au pont ?
Au centre, après de rudes combats, notamment au corp à corp, les impériaux franchisent les tranchées et pénètrent dans le camp.

Dans celui-ci, les troupes d’Eugène tuent tous les ennemis qu’ils rencontrent.
Les autres fuient alors à travers le pont et la rivière où beaucoup périront.

 

III - Conséquences

La victoire est totale pour les impériaux et Eugène de Savoie.
Pour moins de 500 morts et environ 1 600 blessés, il inflige 30 000 morts aux ottomans (dont 10 000 noyés dans la rivière).
Les impériaux capturent également le harem du sultan, 87 canons ainsi que le trésor royal.

 

L’armée ottomane est dispersée et en déroute et les porte de la Bosnie sont grandes ouvertes.
Refusant de se rendre et exécutant les messages autrichiens, Sarajevo est pillée puis incendiée et ses habitants réduits en esclavage.

 

La guerre se termine en 1699 lors du traité de Karlowitz où les ottomans cèdent aux Habsbourg la Transylvanie ainsi que plusieurs provinces mettant fin à leur domination en Hongrie.Traite de karlowitz

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire