La guerre des oranges

Sous ce nom un peu original se cache un conflit très court entre le Portugal et l’Espagne en 1801.

Commencée en mai et terminée en juin 1801, la guerre voit la victoire de l’Espagne et impose un lourd traité aux portugais.

I - Contexte

Depuis des dizaines d’années, la France et l’Angleterre s’affrontent pour devenir la première puissance du monde et, avec la révolution puis le coup d’état de Napoléon le 18 brumaire, le Royaume-Uni arrive à s’allier à de nombreuses monarchies européennes.Europe 1800

Dans cette situation, le Portugal veut rester neutre car il a des intérêts commerciaux forts avec les deux pays.

Mais la participation de la flotte portugaise à la destruction de l’Armada espagnole le refus par le Portugal du blocus continental et l’alliance entre la France et l’Espagne font monter les tensions.

Le 29 janvier 1801, la France et l’Espagne lancent un ultimatum au Portugal.
Il doit abandonner son alliance avec l’Angleterre, fermer ses ports aux navires anglais, payer des réparations de guerre à la France et l’Espagne ainsi que céder des territoires comprenant 25% de sa population qui seront utilisés en échange des îles espagnoles tenues par les anglais (telles que Minorque ou Malte).

Si le Portugal refuse, il se verrai envahi par l’Espagne qui serait appuyé par 15 000 français.
 

Le Portugal refusa …

II - Le déroulement de la guerre

Les portugais ne peuvent aligner que 18 000 hommes face aux 30 000 espagnols dirigés par le premier ministre Manuel de Godoy.
Les français, en raison de la faible durée du conflit, n’auront jamais l’occasion d’arriver sur le théâtre d’opération.Guerre des oranges

L’armée espagnole rentre au Portugal le 20 mai 1801.
De nombreuses villes se rendent sans combattre. Campo Maior résiste 18 jours puis se rend à son tour.
Les espagnols mettent ensuite le siège devant Elvas.
Et c’est lors de ce siège que la guerre prit le nom sous laquelle on la connait aujourd’hui.

Lors d’une recherche de ravitaillement, des soldats cueillent des oranges et les donnent à Manuel de Godoy. Celui-ci les envoya alors à sa supposée maitresse la reine d’Espagne Marie-Louise avec un petit mot :

« Je manque de tout, mais sans rien, j’irai à Lisbonne »

Lors de ce siège, l’Angleterre commence à chercher à signer la paix avec la France.
Se sentant abandonné, le Portugal demande la paix également.

 

III - Traité de paixOrange

Un premier traité est signé le 14 et 21 juin qui ferme les ports du pays aux navires anglais, le payement de réparations et la cession de quelques villes.

Mais la France rejette le traité le jugeant trop souple.
25 millions de francs d’indemnités de plus et une entrée des draps français sur le territoire portugais et la France accepta de signer le traité le 29 septembre 1801.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire