L'Ordre de Calatrava

On connaît tous les plus célèbres ordres de chevalerie créés pour défendre la chrétienté des « infidèles » : Ordre des Hospitaliers, Templiers ou Teutoniques pour n’en citer que quelques uns.
Mais bien d’autres ont vu le jour.
Par exemple l’Ordre de Calatrava.

 

I - La création de l’Ordre de CalatravaOrdre de calatrava

La péninsule ibérique au Moyen-Age est un grand terrain d’affrontement entre seigneurs catholiques et musulmans. Et la ville de Calatrava (ou Qal’at Rabah) ne fait pas exception à cette règle.

Conquise par la Castille en 1147, elle est offerte aux Templiers la même année mais ceux ci la rende dix ans plus tard puisqu’ils sont dans l’incapacité de la défendre face à une invasion des Almohades.

Le roi Sanche III promet alors d’offrir la ville et la forteresse à la personne qui se sentira capable de la défendre. Un abbé cistercien appelé Raymond se porte volontaire et occupe l’endroit avec un ancien soldat devenu moine, Diego Velázquez ainsi que quelques chevaliers.
Ils réussissent à réunir une armée de près de 20 000 hommes pour la défense du lieu et arrivent à dissuader les Almohades d’attaquer la ville et de faire demi-tour.

Pour cet exploit, le Pape Alexandre III érige les défenseurs de la forteresse en un nouvel ordre de chevalerie qui est créé le 14 septembre 1164 : l’Ordre militaire et religieux catholique de droit pontifical de Calatrava (ou Ordre de Calatrava).

 

II - Evolution de l’Ordre de Calatrava

L’ordre devra tout de même abandonné la forteresse en 1195 suite à la bataille d’Alarcos, le nouveau siège se situant à Ciruelos (une ville près de Tolède).
Quelques chevaliers arrivent, par un coup de main très audacieux, à prendre la forteresse de Salvatierra, en plein territoire ennemi.
L’ordre prend ainsi temporairement le nom d’Ordre de Salvatierra jusqu’en 1211, date à laquelle la ville sera prise.

Mais l’année suivante, c’est la bataille de la Navas de Tolosa qui permet à l’Ordre (et à la Castille) de reprendre la région de Salvatierra.
Le nouveau siège est alors placé dans une forteresse achevée en 1217 près de Salvatierra et qui prendra le nom de Calatrava la Nouvelle (la première citadelle de l’ordre est alors renommée Calatrava la Vieille et devient une simple commanderie).Chevalier ordre de calatrava

 

III - Déclin de l’Ordre de Calatrava

L’Ordre se développa et s’agrandit avec le temps en acquérant toujours plus de terres jusqu’à participer, aux côtés des troupes d’Aragon et de Castille, à la prise de Grenade en 1492.

La Reconquista achevée, l’Ordre délaisse ses activités militaires pour se concentrer sur la gestion et l’entretien de ses immenses domaines en Espagne et au Portugal.

Les biens de l’ordre seront confisqués en 1808 par Joseph Bonaparte, le frère de Napoléon et alors roi d’Espagne, puis rendus en 1814 par le nouveau roi d’Espagne (les rois d’Espagne étant les Grands Maîtres de l’Ordre depuis 1487).
L’Ordre de Calatrava finira par être dissout en 1873 par la Première République Espagnole pour être refondé deux ans plus tard en tant que simple Ordre civil honorifique même si certains religieux espagnols se revendiquent, encore aujourd’hui, de l’Ordre de Calatrava.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam