Occupation allemande angleterre

L'occupation allemande des îles anglo-normandes

culturalis Par Le 02/08/2021

Pendant toute la Seconde Guerre Mondiale, les allemands ont échoués a occuper la moindre partie du territoire du Royaume-Uni.
Et bien ce n’est pas tout à fait vrai car un territoire fut envahi : les îles anglo-normandes.

Devant la défaite de la France face au IIIe Reich qui s’annonce, Paris est occupé le 14 juin 1940 et l’armistice sera signée le 21 juin, le Royaume-Uni décide d’abandonner les îles anglo-normandes (Jersey, Guernesey et Aurigny notamment) sans tirer le moindre coup de feu.
Les futurs combats s’annonçaient compliqués et mobiliser plusieurs milliers de soldats pour la défense de ces micro-territoires n’étaient pas envisageable pour le gouvernement outre-manche malgré le désaccord de Winston Churchill.

Les habitants le désirant sont évacués et dès que les allemands posent le pied à terre, les responsables locaux offrent leur reddition. Les bombardements allemands furent tout de même 44 morts avant qu’ils ne comprennent que les îles n’allaient pas être défendues.

Les occupants organisèrent alors immédiatement leur présence sur l’archipel.
Quatre camps de travaux forcés furent érigés pour établir les différents réseaux de communication et de défense pour intégrer ces îles dans l’immense ensemble du Mur de l’Atlantique.

Malgré l’occupation, peu d’actions de résistance furent menées (1 soldat allemand pour 2 habitants et peu d’endroits pour se cacher dissuadèrent énormément les téméraires) mais quelques actes de sabotage eurent quand même lieu. Et surtout, la BBC était très écoutée et représente le principal acte de résistance possible pour les habitants.

Pendant la guerre, plusieurs opérations furent imaginées pour reprendre les îles anglo-normandes mais rien ne se concrétisera car elles ne constituaient pas un objectif suffisamment important pour des Alliés qui ne pouvaient se permettre de dégarnir les autres fronts notamment l'Afrique et l'Italie (pour plus d’informations sur cet partie du conflit, n’hésitez pas a consulter nos articles sur l’opération Avalanche et sur la guerre civile italienne).
Surtout que 10 % du béton et de l’acier du Mur de l’Atlantique avait été utilisé sur ces territoires car l’effet pour la propagande nazie était important : des soldats allemands occupaient un territoire britannique.

Pendant la reconquête de l’Europe, ce territoire n’est pas libéré et son ravitaillement est coupé (les alliés considérant que si la garnison et la population mourraient de faim, la prise des îles serait plus aisée. Mais, pour récupérer du ravitaillement, la garnison tenta un coup de main audacieux en faisant un raid sur Granville dans la nuit du 8 au 9 mars 1945.
Ils tuent une vingtaine de soldats anglo-américains, font 30 prisonniers et libèrent 45 allemands devant une population complètement médusée voyant pour quelques heures les tuniques de la Wehrmacht envahir a nouveau leur rue, pensant sûrement que l’histoire revenait en arrière.

Le cessez-le-feu qui marque la fin de la Seconde Guerre Mondiale en Europe pour la zone libérée par les anglo-saxons (c’est très précis car un autre fut signé pour la zone soviétique le 9 mai et un autre pour la zone Pacifique avec le Japon le 2 septembre) fut signé à Berlin le 7 mai mais il n’est annoncé en France et sur les îles anglo-normandes que le lendemain (raison pour laquelle le 8 mai est un jour férié dans l’Hexagone).
Mais la garnison allemande ne se rendra que le lendemain de cette annonce, le 9 mai, après presque 5 ans d’occupation allemande de ce petit territoire.
Le seul endroit sur Terre ont l’on a pu voir des soldats allemands se désaltérer dans des pubs et des drapeaux ornés d’une croix gammée flotter au sommet des townhalls.

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.